phonelinkfacebookskype

Xavier Gaillot, Thérapie alternative

Respiration holotropique – Là-chez-vous !

Respiration holotropique

Ma découverte de la respiration holotropique

En 2009, après 15 années de vie professionnelle salariée, je continuais de m'interroger, sur moi, la vie. Mes lectures de romans initiatiques tels que Castaneda ou d'autres nourrissait mon introspection mais il me manquait quelque chose, une technique, une pratique pour aller plus loin, sans savoir l'identifier...

Et je tombe, fin 2009, sur un article du magazine de l'INREES, association que je suivais depuis ses débuts et magazine qui ne s'appelait pas encore Inexploré. Et, dans cet exemplaire, un article détaillé sur la respiration holotropique et Stanislav Grof, et là, résonance maximale !

Depuis mon adolescence, j'étais toujours resté éloigné de toutes substances dites "drogues" alors que mes lectures en parlaient souvent comme catalyseur dans les cérémonies initiatiques mais une voix intérieure m'en avait toujours tenu à l'écart.

Et là, dans cet article, je découvrait une technique permettant d'accéder aux mêmes types d'états que ces substances mais, sans elles ! Whaou !

La résonance fut si forte que je me suis inscrit à un stage de Patrick Baudin, de 5 jours, dans l'Ain, en 2010.

Des la fin de la 1ère session, j'ai senti que cette rencontre avec la respiration holotropique serait suivie de beaucoup d'autres ...

Formé entre 2013 et 2015 au CESHUM et ressentant le besoin d'aller encore plus loin, je me suis également formé à l'organisation et à l'animation de stages pour adolescents et jeunes adultes. Et afin d'aller encore plus loin, J'ai également assisté Brigitte Chavas et Manu Friedly durant une année et demi complète dans le cadre de leurs formidables stages dédiés aux adolescents et jeunes adultes.

La genèse de la respiration holotropique

Dans le cadre de la recherche psychiatrique en Tchécoslovaquie (à l'époque) puis aux États Unis, Stanislav Grof a tenu des centaines de séances basées sur l'usage thérapeutique du LSD, sujet central de ses recherches.

Fin des années 60 : interdiction totale même en recherche scientifique, de tous les psychédéliques. Grof décide alors de chercher une approche, qui permette de déclencher le même type d'états modifiés de conscience que le LSD. Grof ne pouvait se résoudre à abandonner ses recherches face à ce qu'il avait pu constaté, séance après séance, chez des patients qui accédaient à des parties d'eux-mêmes, de leurs traumas, etc. que les médications d'alors n'affleuraient même pas.

C'est ce qui l'a conduit, avec sa femme Christina, à parcourir le monde et les peuples premiers, pour identifier une technique permettant de déclencher le même type d'états modifiés de conscience que ce que le LSD permettait à ses patients.

Parmi toutes les traditions et les rituels chamaniques auxquels il assista et observa, Grof sélectionna une approche basée sur l'hyperventilation, des musiques spécifiques, des interventions corporelles et, surtout, un cadre bienveillant et profondément sécurisant.

Il formalisa la technique dite de la respiration holotropique dans les débuts des années 1970.

Définition de la respiration holotropique

L'étymologie du mot holotropique repose sur le mot grec holos, le tout, et trepein, aller vers.

Elle est un outil d’expansion de conscience favorisant l’accès à des moments de notre histoire personnelle et à des parties de nous-même qui entravent parfois notre élan de vie et la réalisation de notre plein potentiel. Elle peut aussi nous inspirer et donner du sens à notre existence, en nous aidant à nous relier à nous-même, aux autres, au monde, voire à plus grand que nous et à l’invisible…raison pour laquelle le mot transpersonnel prend tout son sens.

Les modalités de la respiration holotropique

La respiration holotropique se pratique en séance individuelle (durée de 2h15-30) ou en groupe (stages d'une journée ou d'un weekend). L'approche en groupe permet un travail différent, ajoutant à l'expérience la dimension collective du groupe.